Vous savez probablement déjà que le codage de votre site Web peut avoir un impact sur votre classement dans les moteurs de recherche. Vous savez que l’ajout des balises pour le référencement, comme une méta description, des balises alt et des balises de titre, peut considérablement améliorer votre visibilité sur les moteurs de recherche.

Cependant, vous n’avez peut-être pas considéré comment le volume de code par rapport à la quantité de texte sur cette page peut affecter votre classement. C’est un concept connu sous le nom de “ratio code-texte”, qui peut affecter considérablement l’expérience utilisateur, l’indexation des pages et la vitesse des pages. Du moins, sommes-nous réellement certain que ceci est un facteur du classement Google ? C’est ce que nous allons voir.

Qu’est-ce qu’un bon ratio code-texte ?

Déjà, comment considérer que le ratio code-texte de votre site est-il bon ? Et puis, comment est-il pris en compte dans votre classement dans les SERP ?

La première question est facile à répondre mais son exécution est complexe. Une page doit avoir autant de code qu’elle en a besoin et, en même temps, autant de contenu que les utilisateurs en ont besoin. La plupart des spécialistes en SEO disent qu’un bon rapport se situe autour des 15% de texte et le reste en lignes de code HTML.

Cependant, prenons une page d’accueil animée, remplie d’extensions WordPress et qui mise sur le côté design plus que le contenu, alors le ratio ne sera certainement pas l’idéal. Mais est-ce vraiment important de chercher le ratio parfait en sachant que la page d’accueil est celle qui contient le plus de “jus SEO” ?

La seconde question nécessite de creuser un peu plus en détail. Par exemple, j’ai fait deux tests sur deux pages distinctes avec un outil calculant le ratio code/texte HTML et l’outil de Google Page Speed Insights pour comparer les vitesses et les signaux web essentiels :

1er test via l’outil ratio code-texte de Busilearn

ratio code et texte

2ème test via l’outil Google Page Speed Insights

test google page speed insights

A interpréter comme vous le souhaitez, mais on peut voir que même si le ratio code-texte est largement supérieur sur la page https://hugo-mazurier-escoula.fr/avoir-un-site-internet/, les performances FCP, Speed Index, Time to interactive, TBT et CLS sont meilleures mais ne font pas exploser le score global non plus.

Une évaluation du ratio code-texte par les moteurs de recherche pour déterminer un classement ?

A priori, le ratio code-texte peut affecter l’expérience utilisateur (UX) de votre site web. En effet, si nous partons du principer que votre site contient du code trop lourd, le temps de chargement sera plus élevé, ce qui va frustrer l’internaute et le faire partir. Du coup, votre taux de rebond va considérablement augmenter et ça, les moteurs de recherche n’aiment pas.

A l’inverse, si votre code HTML n’est pas suffisant, vous donnerez trop peu d’informations aux robots d’exploration et il sera difficile pour les moteurs de recherche de déterminer de quoi parle les différentes pages de votre site.

Du coup, après plusieurs recherches sur le ratio code-texte, des analystes tels que John Mueller avaient déjà répondu à cette question à savoir si le ratio code-texte est un facteur déterminant pour le classement des sites dans les moteurs de recherche. Sa réponse était un “non, enfin pas tellement”. Comment interpréter cela ?

Parlons du code de votre site

Et bien, ce n’est pas tellement le ratio qui compte mais en réalité le code HTML du site qui doit être propre (optimisé pour la lecture des robots d’exploration), et suffisament léger pour que le temps de chargement de vos pages ne soient pas affectés.

C’est pourquoi Google insiste depuis quelques temps sur les Core Web Vitals et que l’UX doit être une priorité pour votre SEO. Parce que, si votre code est trop dispersé, mal organisé, cela va se répercuter non seulement sur les appareils mobiles mais aussi dans le parcours des bots de Google sur tout le code de votre site. Alors, votre classement dans les moteurs de recherche va chuter si vos concurrents ont mieux optimisé leurs pages que vous.

Et le texte dans tout ça ?

Par ailleurs, nous sommes d’accord pour dire que le contenu de vos pages est un des facteurs les plus connus pour améliorer le référencement de vos URL (avec les backlinks, bien entendu). Du coup, pour répondre aux requêtes des internautes, il s’agit d’être le plus pertinent face à vos concurrents.

Ce qui se passe la plupart du temps, vous rédigez un contenu répondant à un maximum de questions que pourrait se poser l’internaute et vous obtenez un contenu long et bien structuré. En optimisant votre contenu, vous devenez plus pertinent aux yeux des robots et pouvez obtenir des meilleures positions dans le classement des moteurs de recherche.

Du coup, quel est le rapport avec le ratio code-texte ?

Par simple logique, si votre code HTML est optimisé et le contenu suffisament long pour une page ou article répondant aux besoins de l’internaute vis à vis de sa requête, alors vous obtiendrez en moyenne un ratio autour des 15%. C’est pour cette raison que l’on parle de ratio code-texte.

Vous pouvez tout aussi bien avoir un code propre, compact et bien structuré et un texte qui ne nécessite pas plus de 1000 mots (en prenant en compte qu’aucun de vos concurrents dans les SERP ont de contenus supérieurs à 500 mots, par exemple) et votre ratio ne sera pas “exemplaire”. Du coup, vous êtes sûrement plus pertinent pour Google, êtes mieux classé, car vous apporter une valeur ajoutée pour l’internaute, mais le ratio code-texte n’est pas optimal.

Aussi et naturellement, lorsque vous rédiger un contenu “à rallonge”, vous aurez tendance à enrichir le champ lexical de vos mots-clés. Puis, le code de votre site (surtout en utilisant des CMS), n’est jamais à 100% optimisé car vous aurez toujours des extensions, des thèmes ou des médias qui allourdiront le code du site. Le tout réuni entraînera une variation du ratio plus ou moins importante en fonction de votre code et de votre texte.

Que conclure vis-à-vis du ratio code-texte ?

Comme nous avons pu voir, Google n’inclut pas votre ratio HTML code et texte afin de déterminer son classement dans le moteur de recherche. Cependant, c’est bien la qualité du code, le champ sémantique ou lexical et l’autorité de votre site qui sont les 3 facteurs importants à travailler.

Donc, inutile de se concentrer sur le ratio, mais peut-être qu’un jour cela pourrait devenir un nouveau critère de classement en fonction des mises à jour de l’algorithme de Google. Qui sait ?

Hugo, votre expert pour savoir si le ratio code/texte est un facteur de classement pour Google

Articles qui pourraient vous intéresser :

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *