Les entreprises envoient-elles trop souvent des e-mails à leurs clients ? Selon un article récent sur Business Insider, la réponse est oui. Mais pas pour la raison que vous pourriez penser.

Ce n’est pas parce que les clients détestent recevoir des e-mails d’entreprises. Ou parce que les e-mails fréquents sont considérés comme du spam. C’est en fait parce que la plupart des marques envoient aujourd’hui des e-mails comme celui-ci :

email marketing boite reception

Ils utilisent les remises ou les cadeaux comme stratégie principale pour persuader les clients d’acheter. Mais que se passe-t-il lorsque toute la boîte de réception de votre client ressemble à l’image ci-dessus ? L’inévitable : ils cessent de prêter attention à vos mails.

Demandez-vous pourquoi ouvriraient-ils vos e-mails s’ils peuvent déjà prédire le contenu qu’ils contiennent ? Pourquoi achèteraient-ils maintenant alors qu’ils peuvent clairement voir que vous bénéficiez de remises tout le temps ? Et, surtout, pourquoi choisiraient-ils votre marque plutôt que celles de vos concurrents ?

Pourquoi choisir le storytelling dans le marketing par mail ?

Si vous voulez vous démarquer dans la boîte de réception bondée de quelqu’un, vous devez faire la seule chose que tout le monde évite de faire : établir des relations solides avec vos abonnés par e-mail. Pour cela, le storytelling est à utiliser car il reste le moyen le plus efficace pour communiquer. Et la communication dans la publicité digitale, telle qu’elle soit, est primordiale (ce n’est pas moi qui le dis, mais toutes les études sur le marketing qui ont prouvés que les gens réagissent par les émotions).

En effet, la narration vous aide à former des associations émotionnelles positives avec vous et votre marque. Les émotions que vous évoquez avec vos histoires contribuent grandement à définir la façon dont les gens vous perçoivent, créant un lien plus fort dans l’esprit de votre public entre vous et le problème que vous résolvez pour lui. Mais ce n’est que la pointe de l’iceberg.

La vérité est qu’écrire des e-mails basés sur des histoires fait de vous plus qu’une simple marque qui vend une solution à leur douleur : cela fait aussi de vous un artiste. Et en tant que spécialiste du marketing, être capable de divertir tout en vendant, c’est comme avoir un super pouvoir. Les gens détestent être vendus. Mais ils adorent se divertir (avez-vous déjà regardé une émission Netflix de façon excessive ? Pour ma part, ça fonctionne).

De plus, avec les e-mails basés sur des histoires, vous pouvez facilement ajouter plus de variabilité à votre calendrier de messagerie. Par conséquent, les clients ne pourront plus prédire de quoi traitera votre prochain e-mail : une histoire amusante ? Un nouveau produit ? Peut-être même une remise ? La curiosité se traduit par un engagement accru. Et un engagement accru se traduit par des relations plus solides avec vos clients.

Ainsi, en choisissant les bonnes histoires à raconter dans vos e-mails (dont nous parlerons un peu) et en les écrivant de manière engageante, vous êtes assuré de garder votre public accroché et excité de lire votre prochain e-mail. Au lieu d’ajouter un autre e-mail de vente à leur boîte de réception déjà encombrée.

Comment utiliser le stroytelling dans vos emails ?

Voici trois points à mettre en application dès aujourd’hui dans votre stratégie de mailing. Cela va vous changer le taux d’engagement et vous réaliserez probablement plus de ventes sur le moyen terme, vous verrez.

1. Choisissez la bonne histoire

L’approche de la narration vous donnera peu ou pas de résultats si les histoires que vous racontez sont plates au départ. Peu importe à quel point votre écriture est engageante.

Donc, la première chose que vous devez faire est de vous assurer de sélectionner des idées d’histoires qui ont du potentiel. D’accord, mais où trouves-tu ces idées ? Et à quoi ressemble une bonne idée d’histoire ?

Si vous êtes comme moi, votre vie n’est pas si excitante ou mouvementée. Et pourtant, vous pouvez toujours avoir une conversation amusante avec votre voisin de palier. Ou votre équipe peut s’intéresser aux champignons sauvages lors d’un événement de team building. Ou votre conjoint peut accidentellement renverser du café sur votre ordinateur portable. Bref, toute anecdote peut être relevée dans votre quotidien et je vous recommande de les noter une à une dans un premier temps et ensuite vous les trierez.

N’importe lequel d’entre eux peut être transformé en e-mails amusants basés sur des histoires qui en disent un peu plus sur qui vous (ou votre équipe) êtes en tant que personne. La plupart des propriétaires d’entreprise supposent que leurs clients ne veulent pas savoir ce qui se passe dans leur vie personnelle et professionnelle. Mais cela ne pouvait pas être plus éloigné de la vérité.

Soyez humain et montrez-le à vos prospects. D’ailleurs, saviez-vous que 70% des consommateurs avouent se sentir plus connectés à une marque lorsque son PDG est actif sur les réseaux sociaux ? Alors, sautez le pas et les petites histoires que vous racontez à vos proches, pourquoi ne pas les partager à votre public ?

2. Ecrire une bonne accroche

De nos jours, la durée d’attention est courte. Et peu importe la qualité de votre histoire, si la façon dont vous l’écrivez n’est pas assez engageante, vos abonnés par e-mail ne la liront pas. Donc, la toute première chose que vous voulez faire est de vous assurer que les trois premières phrases de votre histoire accrochent le lecteur dans l’action. Une fois que quelqu’un lit autant dans une histoire, il est incroyablement difficile pour lui de s’arrêter.

Voici comment faire pour accrochez vos lecteurs et augmenter votre taux d’ouverture d’emails :

  • Commencez au milieu de l’action (et expliquez le contexte plus tard). Par exemple :

“Dépêchez-vous !”, m’a hurlé le policier la semaine dernière.

“Merci beaucoup !”, ai-je crié en retour, en courant hors de l’aéroport d’Orly pour trouver un taxi. Parce qu’il était tard et que je ne savais pas où la zone de taxi se trouvait et qu’il risquait de ne plus en avoir à cette heure-ci.

  • Commencez avec “il y a x temps”. Le rappel d’un événement passé accroche instantanément les gens dans votre histoire. Par exemple :

“Il y a quelques mois, j’ai failli fini par ne plus pouvoir marcher de toute ma vie…” 

Puis racontez la suite en disant que vous avez failli ne plus pouvoir marcher dans le sens “se faire avoir” et que vous avez été encore naïf alors que vous aviez promis ne plus vous faire rouler dans la farine sur un sujet en particulier, par exemple. Dans ce cas de figure, vous jouez avec l’émotionnel mais cela peut être considéré comme borderline, alors attention au bad buzz et à votre e-réputation.

3. Passez à votre argumentaire de vente en toute transparence

Au moment où vous arrivez à cette partie, vos lecteurs sont amusés et prêts à acheter votre solution à leurs problèmes. Votre marque n’est plus juste une autre marque dans leur boîte de réception chargée. C’est quelqu’un qu’ils connaissent maintenant, en qui ils ont confiance et qu’ils aiment. Et donc, acheter chez vous semble juste.

Mais vous ne pouvez pas mettre fin à votre histoire brusquement pour pouvoir vendre vos produits/services. Ce serait intrusif. De la même manière que, lorsque vous êtes engagé dans une vidéo YouTube, une publicité ennuyeuse interrompt votre flux.

Vous devez donc trouver un moyen de lier votre histoire à votre produit ou service de manière si transparente que vos lecteurs ne remarqueront même pas qu’ils lisent maintenant un argumentaire de vente. Cela semble difficile. Mais vous verrez à quel point c’est facile. En fait, ce que la plupart des gens se trompent à propos de cette partie, c’est qu’ils essaient de trouver la morale de l’histoire et de la lier à leur argumentaire de vente.

Par exemple, supposons que votre histoire raconte comment votre équipe s’est rendue à un événement de consolidation d’équipe et que quelqu’un a accidentellement cassé un tas de verres. Et si vous vendez un service, vous pourrez peut-être transformer cet incident en disant quelque chose comme : lorsque vous embauchez nos développeurs de logiciels, votre application cesse de se casser.

Mais c’est une façon prévisible de passer de votre histoire à votre argumentaire de vente. De plus, toutes les histoires ne se termineront pas par une morale. La plupart des histoires seront des fragments de conversations que vous avez avec quelqu’un ou quelque chose de ridicule qui s’est produit tout au long de la journée (comme oublier vos clés au bureau). Il n’y a aucune morale là-dedans et il n’y en a pas besoin.

Ce que vous pouvez faire à la place, c’est revenir sur toute votre histoire et trouver une ou quelques phrases/mots qui pourraient vous aider à construire ce segway. Voici un exemple d’e-mail complet basé sur une histoire. Portez une attention particulière à la partie où l’histoire se termine et la vente commence.

“Objet : Hacker menace de détruire ma réputation en 72 heures d’affilée

Ce matin, j’étais devant mon ordinateur portable en train de lire mes e-mails quand soudain, je suis tombé sur un e-mail non lu de…

Moi.

Qu’est-ce que dans le monde…?

Par confusion, je l’ouvre sans lire l’objet.

Et une fois que j’ai passé la première phrase, ça devient assez clair :

Je suis piraté.

“Vous avez peut-être remarqué que nous utilisons les serveurs de votre entreprise pour vous envoyer cet e-mail : nous avons piraté votre site Web, machaisehaute[point]fr.”

Oh.

D’accord… Ils ont envoyé cet e-mail à partir de mon adresse e-mail.

Pourtant, je ne peux pas m’empêcher de me demander… cela pourrait-il être un canular ?

“Ce n’est pas un canular.”

Ah ! Eh bien, c’est réglé alors.

«Nous sommes prêts à oublier de détruire la réputation de votre site et de votre entreprise pour une somme modique. Les frais actuels sont de 2 500 $ en bitcoins.

Je veux dire… au moins ils sont gentils avec ça, tu sais ? Leur volonté de pardonner et d’oublier en dit long sur le caractère d’une personne.

Dans les lignes suivantes, ils m’expliquent exactement ce qu’ils vont faire pour ruiner mon entreprise et ma réputation, étape par étape.

Ensuite, ils m’apprennent comment acheter du Bitcoin (je sais déjà comment, mais j’apprécie leur attention !).

Et enfin, ils m’assurent que mon paiement Bitcoin sera anonyme et que personne ne saura que j’ai respecté leur plan directeur.

Mmmmm.

Maintenant, c’est un peu suspect, M. Hackerman (ou Mme Hackerwoman – nous sommes en 2022, lol.)

Je suis prêt à parier les 2500 $ sur le fait que je ne suis pas la seule personne à qui ils ont envoyé ça.

Donc, si le paiement est anonyme, comment sauront-ils que c’est MOI qui l’a envoyé ? Ça n’a aucun sens, tu vois ?

Blague à part, je dois l’avouer : voir que l’e-mail provenait de mon adresse m’a fait un peu paniquer.

Mais ensuite, j’ai vérifié mon dossier Envoyé et l’e-mail n’y était pas.

J’ai également vérifié s’il y avait des alertes ou des connexions de différents appareils sur mon compte Google. Il n’y en avait pas.

J’ai également vérifié auprès de mon hébergeur, qui m’a rassuré que personne n’avait cambriolé quoi que ce soit.

Donc… canular ? Espérons, lol.

Mais si ce n’est pas le cas, cela signifie qu’il vous reste 72 heures pour recevoir Boostez vos ventes avec l’e-mail marketing, mon mini-cours sur la transformation d’événements quotidiens ennuyeux de votre vie en e-mails basés sur des histoires qui construisent votre communauté et vous aident à mieux vendre.

Après cela, mon entreprise disparaîtra soi-disant de la surface de la Terre. Et vous ne pourrez plus l’acheter. Jamais.

L’histoire est une structure, pas un conte. Ce qui signifie que vous pouvez l’appliquer à n’importe quoi, y compris les e-mails. Et quand vous le faites bien, des choses incroyables se produisent. Comme établir des relations solides avec vos clients. Et transformer un client occasionnel en un fan inconditionnel qui veut acheter chez vous parce qu’il ne se lasse pas de votre marque.

Bien sûr, les réductions fonctionnent aussi. Mais ils fonctionnent lorsqu’ils sont utilisés de manière stratégique et avec modération. Donc, si vous ne savez jamais quoi envoyer par e-mail à vos clients, pensez aux e-mails basés sur des histoires. Ils feront briller votre marque dans la boîte de réception bondée de n’importe qui.

Hugo, votre webmarketer spécialisé en publicité digitale.

Articles qui pourraient vous intéresser :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *