Vous souhaitez être à la hauteur de vos concurrents et maîtriser la publicité digitale ? Vous venez de créer une fiche sur Google My Business et Google vous propose de faire de la publicité ? Vous avez déjà entendu parler de Google Ads (anciennement Adwords) et aimerez essayer ?

Si vous vous posez ces questions, alors cet article est fait pour vous ! Ici, nous verrons comment créer une campagne sur Google Ads et faire du profit. Je vais vous présenter comment bien configurer votre campagne pas-à-pas grâce à mon savoir-faire en tant que freelance SEA.

Sommaire

1ère étape pour créer une campagne Google Ads : La demande de l’internaute

La première étape pour se servir de Google Ads et augmenter ses ventes rapidement est la demande des clients. Si vos clients ne recherchent pas votre produit ou service sur Google, il est évident que la publicité par moteur de recherche Ads ne vous conviendra pas. Ainsi, avant de vous enthousiasmer pour la création de votre première campagne, vous devez vérifier qu’il existe bien un volume de recherche pour ce que vous allez proposer.

L’outil à utiliser est l’outil de planification des mots-clés. Cet outil fonctionne comme un thésaurus. Vous saisissez des phrases que vous pensez que vos clients potentiels recherchent, et Google vous indique d’autres phrases similaires et pertinentes. Google vous indique également la fréquence à laquelle les internautes recherchent ces expressions, la compétitivité des mots clés dans Ads et le coût de la publicité pour chaque mot clé. Toutes ces informations vous aideront à déterminer les mots clés que vous souhaitez utiliser dans votre première campagne.

Avant de commencer à utiliser l’outil, assurez-vous que les options avancées sont définies. Si vous êtes en France, réglez l’emplacement sur la France et la langue sur français. L’appareil devrait être défini par défaut sur les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables, ce qui correspond à ce que vous souhaitez, à moins que vous ne cibliez uniquement les appareils mobiles.

3 questions à se poser avant de choisir ses mots-clés

Il y a trois questions à se poser pour déterminer s’il faut ou non faire de la publicité sur un mot clé particulier :

  1. Le mot-clé est-il recherché dans Google ? S’il n’y a pas de volume de recherche, cela signifie que personne ne tape cette phrase dans Google. Il est inutile de faire de la publicité sur des mots clés que personne ne recherche.
  2. La personne qui recherche ce mot-clé est-elle susceptible d’acheter mon produit ou service ? Ou est-il plus probable que cette personne fasse des recherches sans intention d’achat ? En d’autres termes, quelle est l’intention du mot-clé ? Au début, il est préférable de faire de la publicité sur ce que j’appelle les mots clés « d’intention d’achat », où la personne cherche clairement à acheter.
  3. Ai-je les moyens de faire de la publicité sur ce mot-clé ? Cette question est importante, mais son calcul nécessite un peu de mathématiques. Nous allons donc y réfléchir maintenant.

2ème étape pour lancer sa campagne Ads : Sachez calculer une enchère Google Ads

Par exemple, avec le mot-clé « raquette de tennis », vous voici en compétition avec 3 autres publicistes. Je vous montre un calcul qui sera crucial pour essayer d’être premier sur vos annonces Google :

  • L’annonceur A propose 7€ et a un score de qualité de 6/10.
  • Le B propose 12€ et a un score de qualité de 5/10.
  • C est prêt à mettre 10€ et obtient 7/10.
  • Vous enchérissez de 8€ et vous obtenez 8/10 de score de qualité.

Google procédera ainsi pour déterminer la joute pour la meilleure place :

  • Vous avez la meilleure note de 8/10 à multiplier avec le montant de votre enchère de 8€. Cela donne 64.
  • En revanche pour C : 7 multiplié par 10 = 70.
  • B : 5 fois 12 = 60.
  • Enfin A avec 6 fois 7 = 42.

Logiquement, vous terminez en deuxième position, derrière l’annonceur C. On appelle ce classement l’Ad Rank. Mais, pour savoir combien vous paierez par clic, il faut encore diviser le score de l’Ad Rank de l’annonceur derrière vous par votre propre score de qualité et rajouter 0,01€. Voici ce que cela donne :

  • C étant devant vous avec 70 : Votre score Ad Rank (64) divisé par son score de qualité (7) = 9,15€
  • Pour vous : 60/8 = 7,51€
  • Et pour B : 8,41€
  • En revanche, pour le dernier annonceur A, il devra payer le CPC le plus élevé.

3ème étape : la veille concurrentielle

À ce stade, vous disposez maintenant d’une liste de mots-clés « intention d’achat » que vous êtes sûr de pouvoir vous permettre. L’étape suivante consiste à réduire votre risque en exploitant la veille concurrentielle. Dans la plupart des secteurs, vous trouverez des concurrents qui ont déjà testé et optimisé leurs campagnes AdWords. Cela signifie qu’ils ont compris quels mots clés, annonces et pages de renvoi fonctionnent ou non sur votre marché.

Ne serait-ce pas formidable si vous pouviez pirater les comptes Ads de vos concurrents et voler ces informations ?

Eh bien, avant que vous n’alliez trop loin dans votre complot de piratage illégal, je dois vous faire connaître un outil de veille concurrentielle très cool appelé SEMRush. SEMRush collecte, organise et fournit un accès facile à toutes les informations publicitaires historiques de vos concurrents. Voyez-le comme votre propre machine à remonter le temps Delorean !

 

Analyse de la concurrence

Une fois que vous êtes inscrit et connecté, copiez l’un des domaines de vos concurrents dans la barre de recherche et sélectionnez l’option Domaines comme indiqué ci-dessous. (Pour trouver vos concurrents, il suffit de taper vos mots clés dans Google, puis de copier les domaines des annonceurs).

semrush-analyse-site

Analyse des mots-clés des concurrents

Lorsque la recherche est terminée, cliquez sur l’onglet Trafic Payant pour voir tous les mots-clés sur lesquels votre concurrent fait de la publicité.

trafic-payant-semrush

Dans cet exemple, le concurrent fait de la publicité sur 10 mots-clés et vous pouvez voir la date à laquelle il a commencé à faire de la publicité sur chaque mot-clé. Plus un annonceur fait de la publicité depuis longtemps, mieux c’est, car cela implique que le mot-clé génère des ventes. Si le mot-clé n’était pas rentable, alors un annonceur expérimenté mettrait le mot-clé en pause. (Note importante : tous les annonceurs ne sont pas forcément expérimentés, donc n’utilisez pas aveuglément cette règle empirique).

Ensuite, vous pouvez soit rechercher manuellement dans la liste, soit les exporter tous, supprimer les mots-clés non pertinents, puis les ajouter à la liste de mots-clés que vous avez déjà trouvés dans l’outil de mots-clés de Google.

Lorsque vous avez fini de passer en revue les mots-clés, cliquez sur l’onglet « Annonces » pour examiner la copie d’annonce de votre concurrent.

Voir les annonces des concurrents

annonces-concurrents-google-ads

Là encore, vous pouvez voir la date à laquelle l’annonce a été testée, ce qui indique si l’annonce est performante ou non. Je vous recommande d’examiner les annonces de plusieurs concurrents pour voir quels types d’offres correspondent à votre marché cible. De plus, pendant que vous examinez les annonces, cherchez un moyen de différencier votre entreprise de tous vos concurrents. La différenciation est essentielle au succès d’Ads, ce qui nous amène à l’étape n° 4.

4ème étape : Améliorez votre score de qualité

Comprenez donc l’importance du score de qualité pour gagner des positions dans le classement et gagner en popularité. Pour réussir à être devant ses concurrents sur Google Ads, vous devrez vous baser sur 3 critères de qualité de vos annonces :

Le taux de clics attendu de votre annonce

Google prend en considération votre historique de clics et d’impressions générés par votre annonce. C’est ainsi qu’il va déterminer le taux de clics attendu à l’aide de l’intelligence artificielle (ou machine learning). Mais, quand il n’y a pas d’historique, comment fait-il ?

Certes, Google est plutôt mystérieux, mais plusieurs spécialistes du SEA se sont mis d’accord. Grâce à ses nombreuses données recueillies, il est capable de prévoir les performances futures de vos annonces. Ce n’est pas vraiment un secret puisque Google utilise l’intelligence artificielle pour des résultats pertinents à destination de l’internaute.

Ainsi, ce dernier tient compte de tout le calibrage de vos annonces comme : vos extensions, le lieu de diffusion, le jour et les horaires,, les audiences… Tout ce qui peut influencer sur la pertinence et la visibilité de votre annonce pour l’internaute.

La qualité de votre page de destination

Votre page où seront redirigés les internautes doit correspondre à votre annonce. Aussi, elle doit être rapide à charger et simple à naviguer. D’ailleurs, c’est aussi un critère essentiel pour le référencement naturel.

Pour ma part, j’utilise PageSpeed Insights ; un outil de Google qui génère des suggestions afin d’améliorer la vitesse de chargement de n’importe quelle page. En revanche, cet outil est plutôt destiné à des développeurs web, car il est assez complexe de comprendre les termes employés.

La pertinence de votre annonce par rapport à la recherche

Bien entendu, si vous choisissez des mots-clés incohérents avec votre annonce, votre score de qualité va chuter. L’internaute a besoin de trouver une annonce qui correspond à sa recherche. N’hésitez pas à créer plusieurs groupes d’annonces pour chaque page de votre site. Ainsi, vous obtiendrez une meilleure organisation et une liste de mots-clés plus simple à sélectionner.

Vous pouvez choisir jusqu’à 3 titres, une URL par groupes d’annonces et 2 description de 90 caractères. Utilisez des appels à l’action comme : « Réservez dès Maintenant » ou « Visiter notre Catalogue de Produits ». Pour réussir à atteindre la première place, démarquez-vous de vos concurrents.

5ème étape : proposer une offre irrésistible

Que pouvez-vous offrir dans votre campagne Ads qui soit si convaincant que votre prospect serait idiot de ne pas agir ? Et comment pouvez-vous vous démarquer de toutes les autres annonces que votre prospect va voir dans les résultats de recherche ?

La réponse est votre offre irrésistible avec une landing page béton, qui se compose des 4 éléments suivants :

A. Valeur ajoutée

Votre produit ou service doit avoir plus de valeur que son prix. C’est la base du marketing. Cela ne signifie pas que votre offre doit être bon marché. Vous devez simplement définir clairement toute la valeur que votre produit ou service apporte à votre client et vous assurer qu’elle est supérieure à votre prix.

B. Croyable

Lorsque vous faites une offre qui semble trop belle pour être vraie, votre prospect peut être un peu sceptique. Vous devez donc fournir une raison crédible pour votre offre. Cette même règle est à appliquer dans vos campagnes de mailing.

Par exemple, si vous organisez une vente spéciale, vous devez donner une raison pour laquelle vous offrez une remise aussi importante. La raison peut être n’importe quoi : liquidation des stocks, vente de fin d’année, célébration d’un anniversaire, ouverture d’un nouveau magasin, votre anniversaire, etc.

C. Réduisez ou inversez les risques

Tout le monde a peur de se faire arnaquer en ligne. L’une des meilleures tactiques pour minimiser le risque pour votre client est de proposer une garantie de remboursement. Une garantie de remboursement fait peser tous les risques sur votre entreprise, qui doit fournir un excellent service, faute de quoi vous devrez rendre tout l’argent au client.

Dans la mesure du possible, je vous recommande toujours d’inclure une sorte de garantie dans votre offre. Cela améliorera vos taux de réponse et c’est un autre excellent moyen de vous différencier de vos concurrents.

D. Appel à l’action

Un de mes professeurs d’art à l’école primaire m’a donné un jour un conseil fantastique lors d’un cours. Il m’a dit de toujours « utiliser la méthode KISS… Keep it simple, stupid ». Je n’avais pas réalisé à l’époque, mais ce sont vraiment des mots à suivre, surtout lorsque vous créez une offre irrésistible.

Si vous voulez que votre prospect décroche le téléphone et vous appelle, faites en sorte qu’il soit clair et simple de vous appeler. N’attendez pas de votre prospect qu’il fasse des rapprochements ou qu’il cherche sur votre site Web pour savoir quelle est la prochaine étape. Utilisez un appel à l’action fort et restez simple.

À ce stade, vous vous demandez probablement si vous allez un jour créer votre campagne Ads. Nous en sommes déjà à la moitié des ingrédients, et vous n’avez aucune annonce à présenter ! Croyez-moi, les 5 premières étapes sont absolument essentielles, et vous me remercierez plus tard lorsque vos annonces seront en ligne et que vous générerez des profits au lieu de pertes. Mais puisque vous l’avez demandé, plongeons et parlons de la création de vos annonces.

6ème étape : créez des annonces convaincantes

Avec les annonces de recherche Ads, vous ne payez que lorsque les internautes cliquent sur vos annonces. Par conséquent, vos annonces ont deux fonctions très importantes :

  • Attirer des prospects qualifiés pour qu’ils cliquent sur votre annonce plutôt que sur celles de vos concurrents.
  • Repousser les prospects non qualifiés afin qu’ils ne cliquent pas et ne gaspillent pas votre budget publicitaire.

Cela signifie plus de trafic, plus de ventes et moins de gaspillage d’argent sur le trafic non qualifié, ce qui se traduit par des bénéfices plus élevés pour vous.

Et il y a une autre tâche importante pour vos annonces. Des annonces convaincantes avec un taux de clics (CTR) élevé augmenteront votre score de qualité Ads, ce qui réduira le coût par clic de vos mots clés. Vos annonces ont donc une incidence directe sur le montant que vous payez par clic pour chacun de vos mots clés. Des annonces de qualité réduiront vos coûts, tandis que des annonces médiocres les augmenteront.

Vous voyez pourquoi l’étape n° 6 est si importante ? C’est également la raison pour laquelle toutes les étapes précédentes sont nécessaires, car nous les utiliserons tous pour rendre les annonces plus convaincantes.

Vos annonces textuelles Ads comportent 4 éléments clés :

Titre
Ligne de description 1
Ligne de description 2
URL d’affichage

Comment créer un titre pour une annonce Google Ads

Le titre est le composant le plus important, car c’est la première chose que votre prospect lira. Essayez d’inclure votre mot clé dans le titre de vos annonces, car Google mettra le texte en gras, ce qui le distinguera des autres annonces. C’est également le moyen le plus simple de s’assurer que votre annonce est 100% pertinente pour le prospect qui effectue la recherche.

Une autre bonne stratégie consiste à poser une question dans le titre de l’annonce. Par exemple, si le mot-clé est « dentiste à Paris », un titre convaincant serait « Besoin d’un dentiste à Paris ? ». Non seulement une partie du mot-clé figure dans le titre, mais la question incitera le prospect à hocher la tête pour dire oui. Comme le savent tous les grands vendeurs, un seul oui suffit parfois à déclencher une réaction en chaîne menant à la vente.

Ads autorise 30 caractères pour votre titre, alors faites en sorte que chaque lettre compte et utilisez des abréviations lorsque c’est possible.

Remplir les lignes de description 1 et 2

Dans vos deux lignes de description, répétez les avantages de votre service, énoncez votre PVU, fournissez une preuve sociale et/ou décrivez votre offre. Et, bien sûr, incluez votre appel à l’action. Vous ne disposez que de 90 caractères pour chaque ligne de description ; utilisez donc à nouveau des abréviations pour mieux faire passer votre message.

URL d’affichage

L’URL d’affichage est un élément de vos annonces que l’on néglige facilement. Ne vous contentez pas de copier-coller votre nom de domaine. Utilisez plutôt votre URL d’affichage pour inclure votre offre, votre appel à l’action, votre PVU ou tout autre élément qui permettra à vos annonces de se démarquer.

Voici trois exemples pour un dentiste afin de vous donner une idée de ce que vous pouvez faire :

www.domain.com/Dents_Blanches
www.domain.com/Paris_Dentiste
www.domain.com/Blanchiment_Offert
Avant de poursuivre, je voudrais vous montrer un exemple de bonne et de mauvaise annonce, afin que vous puissiez voir la différence.

Exemple d’une bonne annonce pour le mot-clé « réparation d’appareils électroménagers » :

Réparation Bosch Aujourd’hui – Intervention sur Paris
Service 24h/24… Dans un Délai d’une Heure
Coupon de 25 € de Réduction. Appelez-Nous Maintenant.

Comme vous pouvez le voir, l’annonceur cible clairement une niche spécifique – les personnes possédant des appareils Bosch. Il offre des avantages convaincants, notamment un service 24 heures sur 24 dans un délai d’une heure. Il propose un coupon de réduction de 25 €. Et l’appel à l’action est clair : appelez maintenant.

Notez que j’essaierais d’améliorer cette annonce en incluant le mot-clé dans le titre pour la rendre plus pertinente par rapport à l’expression de recherche.

Exemple d’une annonce faible pour le mot clé « réparation d’appareils électroménagers » :

[Nom de l’entreprise]
entreprise familiale depuis 1939 pour tous
vos besoins en appareils électroménagers, appelez maintenant

Le titre de cette annonce était le nom de l’entreprise, ce qui n’est pas pertinent pour le mot-clé « réparation d’appareils électroménagers ». À moins que vous ne soyez une grande marque, personne ne reconnaîtra votre nom ou ne s’y intéressera. Ce n’est pas convaincant et il n’y a pas de congruence entre le mot-clé et l’annonce.

De même, « entreprise familiale depuis 1939 » n’est pas un avantage spécifique. Il y a un avantage implicite si le prospect fait le rapprochement et croit que la longévité est synonyme de bon service. Cependant, c’est beaucoup demander et cela ne respecte pas le principe KISS. Tenez-vous-en aux avantages explicites plutôt qu’aux avantages implicites dans vos annonces.

Enfin, l’expression « pour tous vos besoins en électroménager » est aussi vague que possible. C’est un exemple de tentative d’être tout pour tout le monde, plutôt que de résoudre un problème très spécifique pour un client cible très spécifique.

7ème étape : des pages d’atterrissage congruentes

À ce stade, votre prospect a cherché votre produit ou service. Il a trouvé votre annonce convaincante par rapport à toutes les autres options. Il a cliqué pour en savoir plus et a atterri sur votre site Web.

Et maintenant ? Si vous êtes comme beaucoup de nouveaux annonceurs, votre prospect se trouve maintenant sur votre page d’accueil, se grattant la tête pour essayer de comprendre ce qui vient de se passer. La publicité a fait une promesse que la page d’accueil n’a pas pu tenir.

C’est parce que votre page d’accueil n’est pas une page de destination publicitaire ! Les pages d’accueil expliquent tout ce que votre entreprise fait, tous vos produits et services, et tous les différents clients que vous servez. En d’autres termes, votre page d’accueil ne pourrait jamais, jamais, être 100% pertinente par rapport au mot-clé recherché et à la publicité cliquée. Ne commettez pas cette erreur.

Créez plutôt une page d’accueil dédiée qui correspond au mot-clé et à l’annonce. L’objectif est de rendre l’ensemble du processus de vente cohérent afin que votre prospect soit continuellement rassuré sur le fait qu’il est sur la bonne voie. On appelle cela une landing page.

L’élément le plus important de votre page de renvoi est votre titre, qui est la première chose que votre prospect lira. Votre titre doit attirer l’attention, réitérer l’offre faite dans l’annonce et inciter votre prospect à continuer à lire le reste de la page.

Le texte de votre page de renvoi doit également être en rapport avec le mot clé recherché et l’annonce sur laquelle vous avez cliqué. Incluez votre stratégie de vente, les avantages de votre produit ou service, des détails sur votre offre irrésistible, une preuve sociale, la crédibilité de votre entreprise et un appel à l’action fort.

8ème étape : suivi des conversions

Nous sommes presque prêts à configurer votre campagne dans Ads, mais il reste un dernier ingrédient : Le suivi des conversions. Si vous sautez cette étape, vous ne saurez jamais quels mots clés et quelles annonces génèrent des ventes et lesquels ne font que perdre de l’argent. En d’autres termes, vous ne serez pas en mesure d’optimiser votre campagne une fois qu’elle sera lancée.

Le suivi des conversions est simplement la méthode permettant de mesurer les ventes générées par votre campagne Ads. Plus précisément, vous voulez savoir quels mots clés et quelles annonces génèrent des ventes.

Si une partie ou la totalité de vos ventes se font en ligne avec un panier d’achat en ligne, le suivi des conversions est assez simple. Il suffit d’utiliser le suivi des conversions intégré à Google Ads.

Le code de suivi des conversions Ads se trouve dans votre compte AdWords, sous « Outils et analyse > Conversions ».

Suivi des conversions

Pour créer une nouvelle conversion, cliquez simplement sur le bouton [+ Conversion] et suivez les étapes pour définir votre conversion. Ajoutez ensuite le petit bout de code à la page de remerciement de votre formulaire de commande ou à la page de réception. Ce code est similaire au code Google Analytics, si vous l’avez installé sur votre site Web, mais il ne doit figurer que sur la dernière page après que le client a terminé sa commande.

Ensuite, lorsqu’un client atterrit sur votre page de réception ou de remerciement, Google suit automatiquement les conversions dans votre compte Ads. C’est vraiment tout ce qu’il y a à faire, et il n’y a aucune raison de ne pas l’installer avant de lancer vos annonces.

Mais qu’en est-il si vous avez un processus de vente « hors ligne » ? Que se passe-t-il si vous générez des prospects en ligne, mais que vous concluez finalement la vente « hors ligne » – par téléphone ou en personne – plutôt qu’en ligne ? Il est évident que vous ne pouvez pas ajouter de code de conversion à votre caisse enregistreuse, alors que pouvez-vous faire ?

Les 3 tactiques que je recommande pour le suivi des ventes hors ligne sont les suivantes :

  1. Créez une page de conversion dans votre processus de vente. Par exemple, envoyez tous vos clients vers une page spéciale pour obtenir leur reçu, créer un compte en ligne ou télécharger un document important. Réfléchissez à un moyen d’inciter vos clients à se rendre sur une page Web et ajoutez le code Ads à cette page. Vous pouvez maintenant suivre les ventes.
  2. Utilisez des codes de coupon uniques dans vos annonces et vos pages de renvoi. Si vous utilisez des codes de bon de réduction uniques dans vos annonces et vos pages de renvoi, vous pouvez faire correspondre les codes à l’annonce et au mot clé qui ont généré la vente.
  3. Utilisez des numéros de téléphone de suivi dans vos annonces et vos pages de renvoi. Là encore, si vous utilisez des numéros de téléphone de suivi uniques, vous pouvez associer les appels et les ventes ultérieures aux annonces et aux mots clés qui ont généré la vente.

Une fois le suivi des conversions mis en place, le moment est enfin venu de vous connecter à Google Ads et de mettre en place votre première campagne. Nous avons parcouru un long chemin et si vous avez suivi jusqu’ici, il ne reste plus qu’un seul obstacle à franchir pour que votre campagne soit rentable. L’interface de Google Ads simplifie la configuration des campagnes, mais n’acceptez pas aveuglément les paramètres par défaut. Beaucoup d’entre eux vous causeront des problèmes.

9ème étape : les paramètres Ads pour réussir sa campagne Google Ads

Comme je l’ai mentionné, Ads fait un excellent travail en rendant la configuration de votre campagne assez facile. Il suffit de cliquer sur le bouton vert Nouvelle campagne, comme indiqué ci-dessous, et de suivre les étapes pour ajouter vos annonces et vos mots clés.

Toutes les campagnes publicitaires sur Internet sont plus ou moins identiques dans leur présentation. Y comprit la publicité sur Facebook.

Nouvelle campagne

Le processus est assez simple ; cependant, un grand nombre de paramètres par défaut ne sont pas dans votre intérêt. C’est pourquoi l’étape 9 consiste à utiliser les bons paramètres Ads pour réussir.

Voici les paramètres les plus importants auxquels vous devez faire attention :

Recherche vs. Affichage
Enchères par appareil
Types de correspondance des mots-clés
Mots clés négatifs
Recherche et affichage

Tout d’abord, sélectionnez Réseau de recherche uniquement pour votre type de campagne afin de cibler uniquement le Réseau de recherche Google et non le Réseau Display.

Réseau Display

Le réseau d’affichage est un animal complètement différent de la publicité de recherche et il exige un ensemble différent de mots clés, d’annonces et de pages de destination. Il faut donc toujours mettre en place des campagnes distinctes pour cibler chaque réseau.

C’est un moyen de placer des encarts publicitaires sur les sites concurrents ou correspondants à vos audiences. Vous en avez sûrement déjà vu comme les différentes annonces sur mon site servant à le monétiser.

Enchères sur les appareils

Selon une étude réalisée en 2013 par Constant Contact, seulement 34 % des petites entreprises ont un site Web optimisé pour les mobiles. Si vous faites partie des 66 % qui n’ont pas de site Web adapté aux mobiles, il devrait être évident que vous ne voulez pas dépenser d’argent pour faire de la publicité sur les appareils mobiles.

Je vous recommande de prendre le train en marche et de mettre en place un site optimisé pour les mobiles, mais en attendant, il est important de désactiver vos publicités pour ces appareils. Voici comment procéder…

Allez dans Paramètres > Appareils, puis cliquez sur la case à droite de « Appareils mobiles avec navigateur complet » dans la colonne « Ajustement des enchères ». Une boîte jaune s’affiche et vous pouvez sélectionner « Diminuer de » 100 % (voir ci-dessous).

Une fois que vous aurez cliqué sur Enregistrer, vos annonces ne s’afficheront pas sur les appareils mobiles. Ensuite, une fois que vous aurez un site Web adapté aux mobiles, vous pourrez revenir ici et ajuster vos enchères pour voir si le trafic mobile convient à votre entreprise.

Types de correspondance des mots-clés

J’adore Google Ads, mais je pense que la façon dont ils définissent les mots clés sur la correspondance large par défaut est carrément contraire à l’éthique. De nombreux nouveaux annonceurs n’ont aucune idée de l’existence de différents types de correspondance. Et, par conséquent, ils gaspillent de l’argent sur des expressions de recherche non pertinentes qui ne font pas partie des mots-clés répertoriés dans le compte.

Il existe trois principaux types de correspondance pour les mots clés :

Large
Phrase
Exacte

La correspondance large, comme vous le savez maintenant, est le type de correspondance par défaut. Si vous laissez vos mots clés en correspondance large, Google affichera vos annonces pour toute expression de recherche qu’il juge pertinente pour votre mot clé. Cela signifie que vos annonces obtiendront plus d’impressions, mais que vous afficherez probablement des annonces pour des expressions de recherche non pertinentes qui ne feront que gaspiller votre budget. Je ne recommande donc pas la correspondance large.

Les mots-clés correspondant à une expression déclencheront des annonces lorsque l’expression exacte fait partie du mot-clé tapé dans Google. Par exemple, si votre mot-clé de correspondance est « espace de bureau », votre annonce s’affichera pour « espace de bureau à Paris » et « espace de bureau à Paris ». Toutefois, votre annonce ne s’affichera pas pour « bureau dans l’espace », car l’expression « bureau dans l’espace » est interrompue par le mot « dans ».

La concordance des expressions vous donne beaucoup plus de contrôle sur vos annonces que la concordance large. Pour transformer votre mot-clé en concordance par expression, il suffit d’ajouter des guillemets autour du mot-clé (voir l’image ci-dessous).

La correspondance exacte indique simplement à Google d’afficher votre annonce uniquement lorsque le mot clé exact est tapé dans Google. La correspondance exacte vous permet d’avoir un meilleur contrôle, mais elle limite votre exposition. Pour définir votre type de correspondance sur la correspondance exacte, ajoutez des crochets autour de vos mots clés (voir l’image ci-dessous).

Correspondance exacte

Je vous recommande de commencer par la concordance des mots-clés, car vous obtiendrez le meilleur des deux mondes en termes de ciblage et de portée. Cependant, lorsque vous utilisez la correspondance par expression, vous devez vous assurer que vous incluez des mots-clés négatifs.

Mots-clés négatifs

Les mots-clés négatifs (ou à exclure) vous permettent d’empêcher des phrases de déclencher vos annonces. Par exemple, si vous êtes une société de location de bureaux et que vous faites de la publicité pour le mot-clé « espace de bureau », vous voudrez bloquer le mot-clé « film ». Ainsi, vos annonces de location de bureaux ne seront pas affichées pour les personnes qui recherchent le film Office Space.

Pour ajouter des mots clés négatifs, allez dans l’onglet Mots clés de votre compte, faites défiler jusqu’en bas et cliquez sur le lien Mot clé négatif (voir image ci-dessous).

Ensuite, cliquez sur le bouton Ajouter pour ajouter les mots-clés que vous souhaitez bloquer.

Une fois que vous avez terminé le processus de configuration, vous êtes prêt à activer les annonces et à commencer à optimiser votre campagne !

10ème étape : l’optimisation de votre campagne Google Ads

Dès que vous avez activé votre campagne et que Google a approuvé vos annonces, vous pouvez prendre une grande respiration. Félicitations, vos annonces sont en ligne !

Malheureusement, vous ne pouvez pas encore vous détendre. La plupart des campagnes ne sont pas rentables dès le départ et elles nécessitent toujours une optimisation continue pour le rester. Il existe 3 domaines principaux pour améliorer les performances de votre campagne AdWords :

  • Vos enchères de mots-clés. Lorsque vous commencez à générer des clics et des ventes, vous devez ajuster vos enchères en conséquence. Si vos mots clés génèrent des ventes rentables et que vous n’êtes pas classé n°1, continuez à augmenter vos enchères. Si vos mots-clés ne génèrent pas de ventes de manière rentable, vous devrez évidemment baisser vos enchères ou arrêter complètement le mot-clé.
  • Le taux de clics de votre annonce (CTR). Comme je l’ai mentionné précédemment, le CTR de votre annonce affecte directement votre score de qualité, qui détermine à son tour le montant que vous payez par clic. Pour optimiser votre CTR, testez différentes annonces pour voir quelle version obtient le plus de clics.
  • Le taux de conversion de votre page de destination. Le dernier élément à optimiser est votre page de destination.

Il existe de nombreux outils pour vous aider à tester différentes versions de votre page de destination, mais si vous débutez, je vous recommande d’utiliser Google Analytics. C’est facile et gratuit pour commencer. Rendez-vous sur http://analytics.google.com pour créer votre compte gratuit. Créez ensuite une expérience pour tester deux versions différentes de votre page de destination et mesurez pour voir laquelle génère le plus de conversions.

Voilà, c’est fait. À présent, votre campagne Google Ads devrait être configurée de manière à ce que vous vous concentriez sur l’optimisation des enchères des mots clés, des taux de clics des annonces et des taux de conversion des pages de destination. Si vous suivez ces 10 étapes dans votre campagne, vous serez sur la bonne voie pour une campagne Google Ads rentable. Bonne chance !

Hugo, votre freelance SEA pour vous aider à créer une campagne Google Ads


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.